Depuis quelques années, les opéras de Haendel, portés par la dynamique des interprétations historiquement informées ont pris une place importante dans le répertoire des ensembles baroques. Ils sont aussi très présents au disque.

Pour la première fois, Philippe Jaroussky dédie un disque entier à  Haendel, lui apportant son art le plus accompli,  fruit d’une longue expérience scénique. Haendel a composé trente-cinq opéras pour la scène londonienne entre 1711 et 1741. Et même si Haendel est aujourd’hui assez populaire, peu d’œuvres , comparativement à sa production, sont régulièrement montées. Giulio Cesare, Alcina, Ariodante, Agrippina, Serse, Rodelinda, Rinaldo, Partenope, Orlando, et Tamerlano sont données assez régulièrement.  A par un air extrait de Rodelina, le nouvel enregistrement de  Philippe Jaroussky se concentre surtout sur des opéras que nous avons peu de chance d’entendre sur scène ou en concert :Amadigi di Gaula; Arianna in Creta; Flavio, re di Longobardi; Giustino; Imeneo; Radamisto, Riccardo primo, re d'Inghilterra; Siroe, re di Persiaand Tolomeo, re di Egitto. Bon nombre de ces opéras furent écrits pour le célèbre castrat Senesino, qui créa beaucoup de premiers rôles pour Haendel.

Philippe Jaroussky est ici accompagné par son Ensemble Artaserse, créé en 2002. Cet album tout a fait passionnant , également d’un grand intérêt musicologique vient conforter l’appréciation donnée par la revue Gramophone “ un chanteur doté d’une voix haute et claire d’une étonnante beauté... un avantage certain pour toute distribution d’opéra.. un maître en matière de style dont l’art ne cesse de se développer et qui toujours impressionne”

 Parution le 13 octobre 2017